aA

Retour de séminaire

19 juin 2011 à 14h14 par Wallace .
 

Aloha ! C’est Wallace !

Ça veut dire “Salut”, en hawaïen, pour les néophytes !

Hey, c’est pas pour me la péter, hein ….

Je rentre juste d’un séminaire de comm’, que la boite m’a payé...
Vous imaginez, ils m’ont envoyé à Hawaï !!!

 

C’est génial, d’être porte-parole...

Je vous raconte pas comment ils étaient aux petits soins avec nous.

C’est simple, on avait ce que l’on voulait...

J’ai dû prendre au moins 300 grammes ! 

Si, c’est énorme, pour moi ! 

Je vous rappelle que dorénavant, je suis sensé avoir une image et une ligne irréprochables !
C’est une des nombreuses choses qu’on nous a enseignées.

Il paraît aussi que c’est la direction de notre marque qui choisit les sujets dont on a le droit de parler... Hum, c’est peut-être pour ça que l’on m’a envoyé à ce séminaire. 
 

Et que si on n’est pas content, on démissionne de son poste d’ambassadeur, comme Rama Yade.

Bon, on verra, hein ?
Je suis sûr que l’on peut quand même avoir des idées à soi, non ?
 

Il faut dire que là d’où je viens, le salon de coiffure, on parle, on parle, on ne fait que ça !

On parle à tort et à travers.

On parle d’ailleurs surtout de ceux qui ne sont pas là, et sans leur autorisation, bien sûr.

C’est pas compliqué, dès qu’une cliente sort du salon, elle devient le nouveau sujet de conversation.

La cliente qui en parle le plus est souvent celle dont le coiffage est fini, d’ailleurs (eh oui, c’est moins pratique de participer à une conversation avec un sèche-cheveux dans les oreilles) !

Alors, lorsque cette dernière attend pour payer, et sort à son tour, elle devient... vous avez deviné : le nouveau sujet de conversation !

Rituel immuable.

Alors, je me dis, peut-être qu’ils m’ont envoyé en formation pour que j’apprenne à réfléchir à ce que je dois dire. 

Bien. 

Je promets de faire attention.

 

Bon, là, j’ai vingt heures de soute dans les gencives, je vous raconte pas comment je suis crevé.

Il parait que je suis trop lourd pour aller en cabine... pffff, n’importe quoi !

C’est pas grave, parce que dans la soute, j’étais à côté du chien de Chocapic, et il avait des tas d’échantillons que sa marque lui fournit... 

Alors, devinez qui s’est gavé de chocolat ?

Ah, dorénavant, ça va être la belle vie, c’est moi qui vous le dis !

 

Wallace

Commentaires

1. Par aliana, le 23 juin 2011 à 22h05
aliana

Attention à ta ligne Wallace, tu va devoir manger light si tu continues comme ça ! Heureusement qu'il existe des sacs de transport XXL...

2. Par Wallace, le 11 juil 2011 à 19h05
Wallace

Chère Aliana, je te rassure tout de suite : le chocolat c'est fi-ni ! 
Terminado, on n'en parle plus !
Je ne dis pas que je n'ai pas un pincement au coeur quand mon humaine, la patronne, dégaine un Mars ou un Bounty et le grignote sous mon nez avec des petits soupirs d'extase, mais j'arrive à me raisonner en pensant à ma nouvelle image de porte-parole !
Ben oui, c'est la direction de un Chien sur la Toile qui ferait la tronche avec un ambassadeur tout plein de bourrelets, et tout engoncé dans son imperméable Milk & Pepper... Ah, ça non alors !

3. Par laina, le 17 avr 2012 à 10h48
laina

Alala tu es un tit gourmand Wallace comme frimousse
Attention a pas etre malade !

4. Par Wallace, le 20 avr 2012 à 16h19
Wallace

Gourmet, chère Laina, gourmet avant tout !

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Quel est le pluriel de "table" ?