aA

Partir en vacances avec… son humain !

21 juil 2014 à 14h14 par Wallace .

Salut les poilus ! Ayé, c'est les vacances ! Pour moi c'est bientôt : mon humaine ferme le salon de coiffure la première quinzaine d'août ; mais certains d'entre vous sont certainement déjà partis.

 

Comme je suppute que la majorité d'entre vous a décidé de partir avec son (ou ses) humain(s), je vais donc en profiter pour vous glisser quelques conseils pour que tout se passe bien. 


Partir en vacances avec son Humain


Eh oui, que voulez-vous, c'est toujours le weekend ou en vacances qu'il se passe des trucs, isn't it ? 

Oui, je sors d'un stage pour bloggers, car la direction trouvait mon argot trop... rêche. 

Me voilà transformé en Shakespeare de la toile ! Bon, moi, je ne suis pas convaincu, alors j'espère que vous commenterez ce billet pour donner votre avis !

Bien.

Tout d'abord, il convient de préparer une trousse de secours à emporter avec soi pour ne pas à avoir à perdre une après-midi dans la salle d'attente du médecin roumain qui remplace le local, en vacances aussi, alors qu'on aurait été bien mieux à siester dans le jardin.

Je vous conseille donc :

Un traitement d'appoint pour les problèmes de transit, plus communément dénommés tourista. 

Vous pouvez glisser subrepticement dans la paëlla de votre humain une à trois gélule (s) d'Ultradiar quand vous voyez que manifestement, les moules sont venues toutes seules de la mer jusqu'au restaurant, et que ça leur a pris quelques semaines.

Le traitement de la tourista est plus simple que son diagnostic. 

En effet, les humains prennent un malin plaisir à cacher leurs déjections dans les cuvettes des vécés pour pas qu'on puisse les leur renifler ! 

Je vous donne donc un truc pour savoir si leurs intestins crient vengeance : si votre humain va aussi souvent aux toilettes qu'un chien mâle lève la patte pendant la promenade, et qu'à chaque fois il y laisse un fumet chargé comme un touriste d'aujourd'hui en Syrie, vous pouvez dégainer l'Ultradiar

Autre indice : l'humain qui a de l'éducation se retient en général de dégazer à proximité de ses congénères. Par contre, aucun ne s'est jamais gêné pour embaumer l'air en compagnie de son chien ou de son chat. Vous serez donc aux premières loges pour découvrir, grâce à votre flair perfectionné, si une flore intestinale opportuniste a colonisé l'intestin de votre humain !

Et n'oubliez pas, les médicaments ça marche encore mieux avec un jour de diète puis quelques jours de riz très cuit à la place des crudités !

 

Autre ingrédient indispensable des vacances : la crème solaire. 

Là encore, si votre humain inconséquent à oublié la sienne, vous pourrez toujours lui prêter votre Dermoscent Sunfree indispensable pour les truffes roses. 

Un bonheur n'allant jamais seul, sachez que votre Dermoscent est comestible. Vous ne voyez peut-être pas l'intérêt, mais moi qui suis déjà allé sur une plage naturiste, je vous assure que les humains font parfois de drôles de choses sur la plage, et qu'une crème solaire comestible n'est pas une idée si incongrue queue ça. 

Donc, la crème solaire, indispensable sur toutes les truffes roses. Bien. Ahum.

 

Deuxième risque majeur pendant les vacances : la déshydratation et le coup de chaleur.

L'humain, parfaitement conscient du risque de déshydratation s'il fait chaud, passe ses vacances à boire. Cependant, il est manifestement déconcentré pendant cette période de relâche, car force est de constater qu'il se trompe de bouteille la plupart du temps, ce qui aggrave sa déshydratation ! 

Même s'il mélange parfois un peu d'eau, de jus de fruits, ou de glace à son alcool, le résultat est qu'il est souvent complètement à l'ouest. 

Résultat, c'est comme si vous avez une portée de chiots à surveiller. 

Faut tout le temps avoir un œil dessus, ça fait rien qu'à inventer des conneries.

Voici donc quelques situations urgentes qui peuvent survenir et auxquelles il faudra réagir sans attendre.

Situation : Votre humain, terrassé par le rosé, s'endort en plein soleil. 

Réaction : Il faut ab-so-lu-ment le réveiller, il risque l'insolation. 

Le plus simple, si vous êtes à la plage ou à la piscine, est d'aller vous tremper et de vous ébrouer négligemment à côté de lui. 

 

Partir en vacances avec son Humain

 

Effet garanti. En cas d'échec, c'est trop tard, filez à la SPA pour trouver une nouvelle famille d'accueil avant épuisement des stocks. De toute façon, même si les secours le réanimaient, votre humain garderait des séquelles et vous finiriez en refuge itou. 

Ah, on me dit à l'oreillette qu'il est difficile pour les chats d'aller se tremper, et que certains humains sont livrés sans l'option piscine. 

Dans ce cas, vous pouvez toujours lever la patte sur lui, ou encore lui sauter sur le ventre. 

Mais sachez que votre humain, dans ce cas, saura que c'est vous qui l'avez arraché aux griffes de la Mort, et, loin de vous en être reconnaissant, il vous pourchassera en vous lançant ses tongs pour vous punir de l'avoir fait revenir dans ce monde cruel où le capitalisme turbolibéral poursuit les employés en congés par mail interposés, où la troisième guerre mondiale n'a jamais été aussi proche, et où l'Allemagne recommence à gagner la coupe du monde.

 

Autre situation : au resto avec les copains de vos humains, on a même pas pu compter les bouteilles, qui tournaient plus vite que les mannequins sur un podium YSL. 
 

Partir en vacances avec son Humain

Crédit Photo : REA

 

Réaction : vous mettez en pratique vos dons de pickpocket spécialisé dans les os de gigot et profitez du moment où Gégé entame sa chanson paillarde préférée pour subtiliser les clefs de bagnole que vous planquez soigneusement sous une banquette. 

Avec un peu de chance, ils décideront de rentrer à pied, ce qui en plus de garantir leur sécurité, vous gratifiera d'une balade impromptue. Tout bénef pour vous !

 

Un autre danger fréquent lors des grandes transhumances estivales : le sommeil au volant. 


Partir en vacances avec son Humain

Crédit Illustration Sanef

 

Là, c'est assez simple : ne quittez pas votre humain des yeux. 

Au moindre signe de fatigue, aboyez ou miaulez un bon coup. L'effet, dans l'habitacle d'une voiture, est radical. 

Et si la nonchalance de votre chauffeur vous oblige à aboyer trop souvent, il finira par s'arrêter sur une aire d'autoroute, pensant que vous avez besoin de satisfaire un besoin naturel, et la fameuse pause se sera imposée d'elle-même, enfin un peu grâce à vous.

 

Vous voyez, ce n'est pas si compliqué de partir en vacances avec votre humain !
Un peu d'organisation et d'imagination, et tout est possible. 

Et puis, il faut bien le reconnaître : si vous n'emmenez pas votre humain en vacances... personne ne vous emmènera, vous !
Et vous, quelles sont vos astuces quand vous partez en vacances avec votre humain ?

Commentaires

1. Par Hermès Chihuahua, le 22 juil 2014 à 14h06
Hermès Chihuahua

Je le dis, je le redis, je le reredis, je m'en fou de me répéter mais WALLACE TU ES MON DIEU JE T'AIME DE L'AMOUR
Moi personnellement quand la mère s'endort en plein soleil avec quelques verres de rosé dans le nez ou de nectar jaune dans sa pomme, pour se la jouer mode "je suis une écrevisse et je le vis bien" j'utilise la technique : nettoyage de trou de nez en profondeur ! C'est utile mais surprenant... Réveil assuré.
Merci Wally pour ce grand moment de rire et de bonheur on en veut ENCOREEEEEEEE

2. Par Sabrina, le 22 juil 2014 à 15h36
Sabrina

Super sympa cet article ! Marrant de voir les choses du côté de nos loulous ! Je crois bien que les miens me piqueraient les clés après es repas trop arrosés !

3. Par Hélène, le 22 juil 2014 à 15h49
Hélène

Super article ! Pour ma part, j'ai un autre soucis pendant les vacances, un soucis qui vous empêches de dormir avec un léger "bzzzzzzzzz" au creux de l'oreille .. Vous voyez ? Et bien j'ai à la maison d'excellent chasseur de mouche, qui mettraient certainement leur talent à contribution pour me protéger des moustiques à la nuit tombée :) Et autant de dévotion pour leur humaine, ça mériterait certainement une bonne part de pizza !
Bonne chance et bonne vacances à tout le monde ;)

4. Par Féérie et sa Maman, le 22 juil 2014 à 17h05
Féérie et sa Maman

Ah super article Wallace, nous sommes vraiment indispensables à nos maîtres ! Moi je milite pour sortir Maman de ses activités sur pc pendant les journées de pluie. Quand il pleut elle a une fâcheuse tendance à rester scotchée devant son écran et elle ne me regarde plus vraiment pendant ce temps. Dans ce cas, rien ne vaut d'abord un petit aboiement pour tester la situation. S'il n'y a pas de réaction, il faut alors donner un peu plus de voix et entamer une série d'aboiements dirigés vers la fenêtre. Normalement elle ouvre la porte fenêtre. A ce moment précis, faire un demi tour sur la terrasse, rentrer et aboyer encore... Normalement elle comprend qu'il est temps de partir en promenade ! C'est une méthode qui marche plutôt bien ici et qui permet de profiter des vacances à l'extérieur ! Bonnes vacances :)

5. Par malouisiane, le 22 juil 2014 à 17h16
malouisiane

Oh super article Wallace ! Ça c'est sur on est absolument indispensables !
Ici les vacances , cette année bah, pas cool cool !! En effet notre maman a eu la bonne idée d'aller chercher un bébé chien juste avant !! Alors là ça déménage par moment ! Bon OK depuis mars ce n'était que de la tristesse à la maison, aussi on y gagne quand même car maintenant elle rit de nouveau et nous et bien on distrait la petite sœur comme on peut. Et nous voilà dans le rôle d'éducateurs canin.
Bon mon tapis rafraîchissant bienvenu en été doit être oublié cette année car bébé Juliane s'imagine que c'est un tapis d'éducation alors hop remisé ! Mais il faut dire que la montagne est tous les jours ou presque sous la pluie et il fait plutôt froid alors ça tombe bien.
Léchouilles de la petite petite meute et bonne vacances


6. Par Eithel et Aurélie, le 22 juil 2014 à 21h25
Eithel et Aurélie

Coucou Wally, merci pour tous ces conseils qui nous permettent de faire voir à nos humains à quel point on est indispensables . Moi Eithel je vais rajouter mon petit conseil perso : on est tous d'accord pour dire que sur un lieu de villégiature on est quelque peu anonymes ? Enfin surtout les humains car moi je me fais généralement admiré par quelques badauds. Ben oui quand on a la classe ^^. Mais moi je fais mieux, j'ai un concept tout personnel inventé par moi-même (my self yeah !) : le Eithel's show (tu vois moi aussi je fais l'english ^^) ! Cela consiste à brailler tout ce que tu peux dès qu'une situation te contrarie et que tu t'impatientes. Non seulement tu ne passes pas inaperçu mais très pratique quand tu t'ennuies quelque part et que tu veux bouger.
C'est-y pas une belle astuce ça ? Bonnes vacances à tous avec vos humains de compagnie

7. Par dom.cats, le 27 juil 2014 à 15h27
dom.cats

Coucou, c'est Hermès, le scottish de la famille dom.cats
qui répond pour les poilus de la maison...
Grosse chaleur... Tsarine, minette, raconte : milieu de la nuit, dans la chambre, je dors confortablement dans la couette remisée sur la penderie, il fait 29° dans la pièce sous le toit, pas un brin d'air, c'est cool, enfin des conditions acceptables... Mais non, voilà que maman semble avoir des difficultés... Je vais voir de plus près, je lui mets un coup de patte avec griffes sur la joue, elle grogne mais sans plus. Inquiétant, habituellement je me fais traiter de tous les noms, elle hurle et fait des gestes désordonnés, avant de me caresser au final...
Je me suis donc couchée près de son visage, en battant de la queue comme quand je suis très contrariée...et je l'étais, car sans maman, faut pas compter sur le cabot pour nous donner à manger !
Ce ventilateur naturel et bio a fait son effet, j'ai eu une caresse, donc tout allait bien !
Hermès chien raconte aussi : maman ne part pas pour les vacances, elle se fait un challenge ;-) de me promener tous les jours, même en plein cagnard... Donc, je suis fair play, avant de lever la patte, ou de renfler longuement des informations importantes sur la promenade, je m'assure que l'humain au bout de la laisse est bien à l'ombre... Ca évite qu'il attrape soif et boive n'importe quoi, que j'ai du mal à le contrôler après !

8. Par Bulldog anglais, le 13 sept 2014 à 11h26
Bulldog anglais

Génial cet article

9. Par Mathias, le 03 déc 2014 à 18h48
Mathias

Je ne m’en lasse pas de rire ! Chez nous, la tendance est de confier les chiens à la voisine. Bien sûr, c’est trop demandé. Pourtant c’est le seul moyen de profiter pleinement des vacances. Maintenant, avec ces produits et conseils, peut-être serait-il agréable d’amener Médor avec nous !

10. Par canimut, le 07 sept 2015 à 17h22
canimut

c'est une bonne idée très ludique de faire parler le chien à la première personne

11. Par Liva la Vida , le 06 oct 2015 à 12h07
Liva la Vida

Votre humain terrassé par le Rosé j'ai adoré !!! Ah, toi le Shakespeare de la toile tu es trop fort !!!

Ajouter votre commentaire

facultatif
facultatif
 
Anti-spam :
Quelle est la couleur du cheval blanc d'Henri IV ?