Accessoires & Design pour Chien, Chat, et Nac !

L'entretien du pelage de votre animal

Salut les Poilus !

 

Je sais, vous vous dites “Ça y est, le revoilà, avec son “salut les poilus” !”...

Eh oui, mais que voulez-vous, il faut s’accepter tel qu’on est, non ? Et puis, tant qu’à avoir des poils, autant assumer !

Comme dit mon humaine, il y a deux catégories de personnes, ceux qui ont des cheveux, et ceux qui ont une chevelure. 

Eh bien moi, je dis : il y a deux sortes d’animaux, ceux qui ont des poils, et ceux qui ont un pelage

Choisis ton camp, Camarade !

 


Bon, les pilo-sceptiques argueront du fait qu’on ne choisit pas plus son type de poil que sa famille.
Ils ont raison. 

Et je leur réponds que ce n’est pas une raison pour baisser les pattes et accepter la défaite, euh... accepter son sort. 

Le laisser-aller du poil, c’est le début de la fin.
Regardez-moi.
Vous savez quelle apparence j’aurais si je ne prenais pas soin de moi ? 

 

En tous cas, je n’aurais pas cette superbe silhouette reconnaissable entre toutes... Quoi, j’entends quelqu’un pouffer ? Eh bien quoi, il y a de quoi en être fier, non ? 

On m’a quand même choisi comme emblème d’un Chien sur la Toile !

 

Donc comme :
- Primo, je suis tombé dans la coiffure quand j’étais tout petit, bien obligé si je ne voulais pas ressembler à un phacochère atteint d’hyper-pilosité;
- et que Secundo, je passe 12 heures par jour dans un salon de coiffure pour humains :

je me suis dis que j’allais faire moi-même le conseil véto de la niouzletter de juin... sur l’entretien du pelage



Ne vous inquiétez pas, je parle sous le contrôle de mon vétérinaire, qui se trouve ici même au salon de coiffure, en train de boire un café en attendant de passer au shampoing. 

N’est-ce pas, Doc ?


Le véto : J’écoute, mais je te laisse faire, il faut bien que tu apprennes, en tant que porte-parole d’un Chien sur la Toile.


Wallace : 
Allez, je me lance.

Premier point important, contrôler la quantité et la longueur du poil. 

Si vous faites partie des chiens qui doivent se faire raccourcir le poil, comme moi, vous n’échapperez pas au passage par la case toiletteur, à moins que votre humain, dans ce cas précis, une humaine le plus souvent d’ailleurs, ait des dons dans le domaine.

Mais pour la plupart d’entre nous, et là j’inclus mes amis les chats (quoi, qui rit ?) même un passage régulier chez le toiletteur ne dispensera pas d’un brossage régulier, pour enlever les poils morts. 


Crédit Photo : © Yves Mussot


Eh oui, ces poils qui vous quittent car leur heure est venue, et qui font enrager votre humaine, qui vous reproche de les disséminer dans toute la maison, en prenant évidemment un malin plaisir à faire votre sieste sur la pile de linge qui vient juste d’être repassé...

Vos poils, mes amis, sont les ennemis déclarés de vos humains, qui vous ont pourtant choisi parce qu’ils aimaient la beauté de votre... pelage. 

Eh oui, c’est le serpent qui donne le bâton pour se faire battre... non, c’est pas ça ?

Alors, qu’est-ce qu’on fait, quand on est pour la paix des ménages ? 

Je vais vous le dire, moi. 

Premièrement, il faut faire disparaître ces poils avant qu’ils ne soient tranférés de votre peau au tailleur Chanel de Madame. 

Comment on fait ? 

On se procure la brosse Furminator, de son nom complet Furminator deShedding tool

Vous pouvez en trouver de pâles copies, à peine moins cher, mais qui n’auront pas la résistance de la vraie et qui risquent de casser votre poil. 

Ici, vous trouverez les vraies, les originales, à environ -25% par rapport au prix public conseillé.
Alors ? Je sais, vos humains ont déjà des brosses.
Qui enlèvent les poils morts, oui. 

Et qui grattent la peau et provoquent des pellicules. 

Certains trouvent ça agréable, à défaut d’être efficace.
On est dans un pays libre, après tout !

 

Le véto : Tu sais, Wallace, tu peux aussi présenter les avantages médicaux de la Furminator, puisque tu te charges du “conseil véto”...

 

Wallace : Ahhh, mais, tu me coupes dans mon élan, Doc ! Bien sûr, je vais en parler... euh...

 

Le véto : Par exemple, tu peux expliquer que retirer les poils morts, c’est la meilleure façon d’éviter les bourres de poils, qui provoquent fréquemment par en-dessous des pyodermites, le nom médical des infections de la peau.

 

Wallace : C’est exactement ce que j’allais dire, comme nom médical... et qui veut une peau-termite, hein ? Personne !

 

Le véto : Ah non, une "peau-termite", personne n’en veut, j’imagine ! 

N’oublie pas de rappeler que les chats, qui font leur toilette tous seuls, avalent beaucoup de poils en se léchant, car leur langue est râpeuse comme une brosse. 

Les poils qui s’accumulent dans leur estomac forment des trichobézoards, ces boules de poils très dures qui provoquent des gastrites chroniques si elles ne sont pas vomies, et pire, des occlusions parfois mortelles si elles se coincent dans le tube digestif...

 

Wallace : Mais, je croyais que les croquettes pour chat hairball control permettaient d’éviter les boules de poils ?

 

Le véto : Bien sûr que non ! Et comment elles éviteraient les boules de poils ?

 

Wallace : Eh bien, je ne sais pas, moi ? Mais c’est écrit dessus : prévention des boules de poils.

 

Le véto : Wallace, tu apprendras qu’il ne faut pas croire tout ce qui est écrit, surtout quand c’est destiné à orienter ton choix commercial. Ces croquettes contiennent des additifs qui accentuent le transit intestinal et la sécrétion de mucus pour aider les boules de poils à passer... en aucun cas elles ne jouent un rôle préventif. 

La seule façon d’éviter les trichobézoards, c’est d’avaler le moins de poils possibles.

 

Wallace : D’où la Furminator pour chat.
 
 

Le véto : Exactement.

 

Wallace : Car personne ne veut de tricot bizarre.

 

Le véto : Non, personne, enfin je crois ! Ah ah ah, tu me fais trop rire Wallace !

 

Wallace : Pourquoi, j’ai dit un truc drôle ?... Attention, voilà la patronne !

 

La patronne : Docteur, Wallace vous chatouille les mollets avec ses moustaches ? 

Celui-là, il est toujours à renifler votre pantalon, dès qu’il vous voit !
Allez, ouste ! 

Docteur, c’est à vous, Lucie vous attend au shampooing.

 

Le véto : De toute façon, je crois que Wallace a fini son inspection.

 

Wallace : Le doc, toujours partant pour le shampooing, surtout si c’est Lucie qui s’y colle, n’est-ce pas, doc ? J’ai dans l’idée que c’est plus pour la douce caresse de ses mains sur sa peau que pour la propreté de ses rares cheveux...

 

Le véto : Toujours un mot sympa pour se dire au revoir, n’est-ce pas Wallace ?

 

Wallace : Tu sais que tu peux toujours compter sur moi !
Allez, ça suffit, maintenant, j’ai encore plein de choses à vous dire, mais je les réserve pour un prochain billet, parce que mes auditeurs en ont assez entendu pour cette fois. 

Au sommaire du prochain numéro, les soins pour la peau, ou comment combattre poil gras et pellicules. 

Salut les poilus !

Commentaires

Super article et super site.

29/10/2013

Un outil que je conseille

28/04/2014

merci

Ajouter votre commentaire

Anti-spam :

© 2017 un Chien sur la Toile · Tous droits réservés · Développé par Natural-net