Accessoires & Design pour Chien, Chat, et Nac !

La Leishmaniose

La Leishmaniose

Wallace entre dans la clinique vétérinaire, complètement affolé.
Il regarde l'infirmière de travers à l'accueil...

Wallace : Il est pas là le doc ?

L'infirmière - grand sourire accueillant : Il est au bloc. Je peux vous renseigner ?

Wallace : Ça m'étonnerait ! C'est pour une question technique.
Rien que pour vos yeux...

Rien que pour vos yeux...

Alors oui, certains diront c'est facile, comme titre, c'est cuit et recuit, tout ça...

Mais que voulez-vous, j'ai promis, j'ai promis !
J'avais dit la dernière fois que je reviendrais pour parler des yeux, alors voilà.

Des yeux, y'en à de toutes les sortes, mais ce qui les caractérise tous, c'est leur fragilité.

Imaginez, la cornée, c'est une vitre d'environ un demi millimètre d'épaisseur, qui doit servir toute la vie ! 

En plus, pour qu'on y voye clair à travers, il n'y a aucun vaisseau sanguin qui la traverse...

L'oeil de Moscou et... l'oreille de Washington

L'oeil de Moscou et... l'oreille de Washington

Je sais ce que vous pensez : ça y est, Wallace a disparu des écrans radars depuis des semaines, et le voilà qui revient avec un drôle de titre, pas de doute : il a du tomber dans une secte d'extrémistes, son discours s'est radicalisé !

C'est vrai que quand on voit c'qu'on voit, surtout au télécran, on attrape vite peur !
Et au salon de mon humaine, ça commente, j'vous dis pas !
L'autre jour, une cliente qui envoie son chien en dog-walking deux fois par semaine s'inquiétait pour lui : elle avait peur qu'il fasse de mauvaises rencontres en forêt, et qu'on le persuade de devenir chien kamikaze en Syrie !!! Quand je vous dis que c'est grave...

Ce que votre chien pense quand il a CHAUD !

Ce que votre chien pense quand il a CHAUD !

Pffiou ! Fait chaud !!!!

 

En plus, mon véto est parti en vacances, je voulais lui poser quelques questions sur les précautions à prendre en été, histoire de vous faire un p'tit billet, mais voilà que je m'y prends un peu tard...

Bon, bah il faut assumer... je vais devoir rassembler mes souvenirs sur ce que j'ai entendu sur la question, parce que quand même, j'en ai entendu, depuis toutes ces années pendant lesquelles mon humaine taille la bavette avec le véto, et puis toutes les questions que je lui ai posées, à mon véto, depuis que je fais ces billets...

La finale de Rugby se joue dans vos oreilles !

La finale de Rugby se joue dans vos oreilles !

Ahhhh, mes amis poilus, que vous raconter ?
Les jours se suivent et se ressemblent, pluvieux, froids, gris. Faut admettre que ça stimule pas tellement la créativité !

Donc, puisque j'essaie toujours de coller à l'actualité (j'ai pas fait l'école du journalisme, mais on pourrait le croire, n'est-ce-pas ?), je vais vous causer un peu des... champignons ! 

Quel rapport avec l'actualité ? 

Ben... L'humidité favorise la pousse des champignons, non ? 

L'appétit vient en mangeant. Ou pas.

L'appétit vient en mangeant. Ou pas.

Comme vous le savez maintenant, je suis vraiment brimé par mon humaine qui ne me nourrit qu’aux croquettes, quand certains que je ne nommerai pas mais qui se reconnaîtront en lisant ces lignes sont tout à fait privilégiés gustativement, leurs humains leur préparant de bons petits plats.
C’est pourquoi j’ai décidé d’aller m’en plaindre au principal responsable de cette situation, j’ai nommé : mon véto, un vrai prosélyte de la croquette, en qui mon humaine a toute confiance.
Je l’ai attendu à la sortie de sa clinique, à l’heure du déjeuner...

Surmonter ses peurs et ses grosses frayeurs

Surmonter ses peurs et ses grosses frayeurs

Ça y est, les gamins sont en vacances, et Halloween tombe pendant leurs congés. 

Tant mieux ! Ils vont aller faire leur petit numéro de Frankenstein ailleurs !

Non mais c'est vrai, quoi... 

À chaque fois, c'est le même scénario, y sont là à rentrer dans le salon de coiffure, à mendier quelques douceurs en échange de la vie sauve... 

Laissez-moi rigoler ! 

Si y croivent qu'y vont m'impressionner ! Peuh ! Même pas peur !

Voyager avec son animal

Mon cher véto... Le pauvre, je lui souhaite souvent du mal, alors qu'il s'en donne, du mal, pour que nous nous portions bien... Trêve de sensibilité, pas de pitié pour les blouses blanches ! 

Bon, j'ai été pour vous à la pêche aux infos avant les grands départs.

 

Le veto : Alors, Wallace, toujours à trainer dans le quartier ? Ta maitresse ne prend pas de congés ?

 

Wallace : Si, mais en aout, pour l'instant on profite de la pluie à Paname...

 

Le veto :  Tu as raison, il faut en profiter tant que ça dure... D'ailleurs, on ne meurt jamais d'une bonne averse, alors qu'un coup de chaleur, c'est souvent fatal...

 

Wallace : C'est bien vrai... Rien de pire que de se retrouver enfermé dans une voiture au soleil, même la fenêtre entrouverte... L'autre jour, celui où il a fait beau...

 

Le veto :  Non, je ne me souviens pas...

 

Wallace : Mais si, c'était le 20 juin, entre 15 et 17 heures !

 

Le veto :  Désolé de te contredire, mais le soleil nous a quitté à 16:50, ce jour là...

 

Wallace :  Bon, ne chipotons pas... Ce jour-là, j'ai vu un copain enfermé dans une voiture au soleil, il en pouvait plus, le pauvre. Il a fallu que je hurle comme un loup jusqu'à que quelqu'un vienne le sortir de là, la honte !

 

Le veto :  Oui, la honte de laisser son chien dans la voiture au soleil...

 

Wallace : Non, la honte pour moi, hurler comme un loup, tu imagines ?

 

Le veto :  ...

 

Wallace : N'en parlons plus. Dis-moi, Doc, à quoi faut-il penser avant les grands départs ?

 

Le veto :  Outre le danger évident de la voiture en plein soleil ? Eh bien, je dirais, en vrac : 

les vaccins sont-ils à jour ? Ça vaut pour les chats, évidemment, on ne sait pas quelle mauvaise rencontre ils peuvent faire... 

Si votre animal est stressé ou malade en voiture, il peut avoir besoin d’un médicament contre la nausée ou d’un tranquilisant à lui administrer ponctuellement avant le départ. 

Avez vous pensé à un dispositif pour attacher votre chien en voiture ? Il faut rappeler que c’est obligatoire. Ah, quelque chose qu'on oublie souvent : êtes-vous identifiés correctement, les amis ? Je précise : avez-vous un tatouage ou une puce électronique ? Et si oui, les coordonnées qui y sont rattachées auprès du fichier central, téléphone et adresse, sont-elles à jour ? J'espère, sinon, comment retrouver vos maitres si vous vous perdez ?

 

Wallace :  Ce ne sont pas nos maîtres, mais nos humains...

 

Le veto :  Oui, Wallace, ok. Bon, tu m'as coupé, je ne sais plus où j'en suis...

 

Wallace :  Bon, on a compris, de toute façon. Quoi encore ?

 

Le veto :  Si vous prenez l'avion, ou emmenez vos maitres, euh... vos humains à l'étranger, demandez à votre vétérinaire de vous rédiger un certificat pour le transit.

 

Wallace :  Comment ça, il se porte très bien mon transit, je te remercie !

 

Le veto :  Le transit, c'est a dire le voyage jusqu'à destination...

 

Wallace : Ah, ok. C'est tout ?

 

Le veto :  Oui, votre vétérinaire connait sur le bout des doigts tous les conseils nécessaires. On est pro ou on ne l'est pas !

 

Wallace : Allez, Doc, encore un conseil !

 

Le veto :  D'accord. En vrac : pour les toutous, après le bain d'eau de mer, un bon rinçage au tuyau d'arrosage ; anti parasitaire ad hoc en fonction de la région de villégiature. 

Pour les chats, ne les sortez jamais sur l'aire d'autoroute. C'est la meilleure façon de les perdre. 

En arrivant, les installer dans une pièce tranquille pour qu'ils prennent leurs marques à leur rythme.

 

Wallace : Eh, dis-moi, tu les a reçu les croquettes Nestor Bio ?

Le veto :  Toi, on peut dire que tu sautes du coq à l'âne !

 

Wallace : C'est pas un véto qui s'en plaindra ! Alors ?

 

Le veto :  Oui, je les ai reçues ! Il y a la queue pour les acheter, comme quand Apple a sorti l'iPhone...

 

Wallace : Tu sais qu'on les vend aussi sur notre boutique ?

 

Le veto :  Ça ne m'étonne pas de toi, Wallace, toujours au top du top !

 

Wallace : Je te retourne le compliment, tu n'étais pas mal non plus sur CAPITAL dimanche... Toujours autant de succès ! Allez, je te laisse, profite bien de tes congés.

Mais si tu me permets, c'est à moi de donner un conseil à un humain : n'oublie pas la crème solaire sur ton front dégarni !

 

Le veto :  Ah, Wallace, j'ai eu peur, un court instant, que tu ne m'abandonne sans une petite pique bien placée...

 

Wallace : T'inquiète, mec ! Tchuss !

Et bonnes vacances à tous...  Je vous enverrai une petite carte postale de l'île où je pars faire bronzette au soleil !

 


 

L'entretien du pelage de votre animal

Salut les Poilus !

 

Je sais, vous vous dites “Ça y est, le revoilà, avec son “salut les poilus” !”...

Eh oui, mais que voulez-vous, il faut s’accepter tel qu’on est, non ? Et puis, tant qu’à avoir des poils, autant assumer !

Comme dit mon humaine, il y a deux catégories de personnes, ceux qui ont des cheveux, et ceux qui ont une chevelure. 

Eh bien moi, je dis : il y a deux sortes d’animaux, ceux qui ont des poils, et ceux qui ont un pelage

Choisis ton camp, Camarade !

 


Bon, les pilo-sceptiques argueront du fait qu’on ne choisit pas plus son type de poil que sa famille.
Ils ont raison. 

Et je leur réponds que ce n’est pas une raison pour baisser les pattes et accepter la défaite, euh... accepter son sort. 

Le laisser-aller du poil, c’est le début de la fin.
Regardez-moi.
Vous savez quelle apparence j’aurais si je ne prenais pas soin de moi ? 

 

En tous cas, je n’aurais pas cette superbe silhouette reconnaissable entre toutes... Quoi, j’entends quelqu’un pouffer ? Eh bien quoi, il y a de quoi en être fier, non ? 

On m’a quand même choisi comme emblème d’un Chien sur la Toile !

 

Donc comme :
- Primo, je suis tombé dans la coiffure quand j’étais tout petit, bien obligé si je ne voulais pas ressembler à un phacochère atteint d’hyper-pilosité;
- et que Secundo, je passe 12 heures par jour dans un salon de coiffure pour humains :

je me suis dis que j’allais faire moi-même le conseil véto de la niouzletter de juin... sur l’entretien du pelage



Ne vous inquiétez pas, je parle sous le contrôle de mon vétérinaire, qui se trouve ici même au salon de coiffure, en train de boire un café en attendant de passer au shampoing. 

N’est-ce pas, Doc ?


Le véto : J’écoute, mais je te laisse faire, il faut bien que tu apprennes, en tant que porte-parole d’un Chien sur la Toile.


Wallace : Allez, je me lance.

Premier point important, contrôler la quantité et la longueur du poil. 

Si vous faites partie des chiens qui doivent se faire raccourcir le poil, comme moi, vous n’échapperez pas au passage par la case toiletteur, à moins que votre humain, dans ce cas précis, une humaine le plus souvent d’ailleurs, ait des dons dans le domaine.

Mais pour la plupart d’entre nous, et là j’inclus mes amis les chats (quoi, qui rit ?) même un passage régulier chez le toiletteur ne dispensera pas d’un brossage régulier, pour enlever les poils morts. 


Crédit Photo : © Yves Mussot


Eh oui, ces poils qui vous quittent car leur heure est venue, et qui font enrager votre humaine, qui vous reproche de les disséminer dans toute la maison, en prenant évidemment un malin plaisir à faire votre sieste sur la pile de linge qui vient juste d’être repassé...
 

Vos poils, mes amis, sont les ennemis déclarés de vos humains, qui vous ont pourtant choisi parce qu’ils aimaient la beauté de votre... pelage. 

Eh oui, c’est le serpent qui donne le bâton pour se faire battre... non, c’est pas ça ?

Alors, qu’est-ce qu’on fait, quand on est pour la paix des ménages ? 

Je vais vous le dire, moi. 

Premièrement, il faut faire disparaître ces poils avant qu’ils ne soient tranférés de votre peau au tailleur Chanel de Madame. 

Comment on fait ? 

On se procure la brosse Furminator, de son nom complet Furminator deShedding tool.
 

Vous pouvez en trouver de pâles copies, à peine moins cher, mais qui n’auront pas la résistance de la vraie et qui risquent de casser votre poil. 

Ici, vous trouverez les vraies, les originales, à environ -25% par rapport au prix public conseillé.
Alors ? Je sais, vos humains ont déjà des brosses.
Qui enlèvent les poils morts, oui. 

Et qui grattent la peau et provoquent des pellicules. 

Certains trouvent ça agréable, à défaut d’être efficace.
On est dans un pays libre, après tout !

 

Le véto : Tu sais, Wallace, tu peux aussi présenter les avantages médicaux de la Furminator, puisque tu te charges du “conseil véto”...

 

Wallace : Ahhh, mais, tu me coupes dans mon élan, Doc ! Bien sûr, je vais en parler... euh...

 

Le véto : Par exemple, tu peux expliquer que retirer les poils morts, c’est la meilleure façon d’éviter les bourres de poils, qui provoquent fréquemment par en-dessous des pyodermites, le nom médical des infections de la peau.

 

Wallace : C’est exactement ce que j’allais dire, comme nom médical... et qui veut une peau-termite, hein ? Personne !

 

Le véto : Ah non, une "peau-termite", personne n’en veut, j’imagine ! 

N’oublie pas de rappeler que les chats, qui font leur toilette tous seuls, avalent beaucoup de poils en se léchant, car leur langue est râpeuse comme une brosse. 

Les poils qui s’accumulent dans leur estomac forment des trichobézoards, ces boules de poils très dures qui provoquent des gastrites chroniques si elles ne sont pas vomies, et pire, des occlusions parfois mortelles si elles se coincent dans le tube digestif...

 

Wallace : Mais, je croyais que les croquettes pour chat hairball control permettaient d’éviter les boules de poils ?

 

Le véto : Bien sûr que non ! Et comment elles éviteraient les boules de poils ?

 

Wallace : Eh bien, je ne sais pas, moi ? Mais c’est écrit dessus : prévention des boules de poils.

 

Le véto : Wallace, tu apprendras qu’il ne faut pas croire tout ce qui est écrit, surtout quand c’est destiné à orienter ton choix commercial. Ces croquettes contiennent des additifs qui accentuent le transit intestinal et la sécrétion de mucus pour aider les boules de poils à passer... en aucun cas elles ne jouent un rôle préventif. 

La seule façon d’éviter les trichobézoards, c’est d’avaler le moins de poils possibles.

 

Wallace : D’où la Furminator pour chat.
 
 

Le véto : Exactement.

 

Wallace : Car personne ne veut de tricot bizarre.

 

Le véto : Non, personne, enfin je crois ! Ah ah ah, tu me fais trop rire Wallace !

 

Wallace : Pourquoi, j’ai dit un truc drôle ?... Attention, voilà la patronne !

 

La patronne : Docteur, Wallace vous chatouille les mollets avec ses moustaches ? 

Celui-là, il est toujours à renifler votre pantalon, dès qu’il vous voit !
Allez, ouste ! 

Docteur, c’est à vous, Lucie vous attend au shampooing.

 

Le véto : De toute façon, je crois que Wallace a fini son inspection.

 

Wallace : Le doc, toujours partant pour le shampooing, surtout si c’est Lucie qui s’y colle, n’est-ce pas, doc ? J’ai dans l’idée que c’est plus pour la douce caresse de ses mains sur sa peau que pour la propreté de ses rares cheveux...

 

Le véto : Toujours un mot sympa pour se dire au revoir, n’est-ce pas Wallace ?

 

Wallace : Tu sais que tu peux toujours compter sur moi !
Allez, ça suffit, maintenant, j’ai encore plein de choses à vous dire, mais je les réserve pour un prochain billet, parce que mes auditeurs en ont assez entendu pour cette fois. 

Au sommaire du prochain numéro, les soins pour la peau, ou comment combattre poil gras et pellicules. 
 

Salut les poilus !

© 2018 un Chien sur la Toile · Tous droits réservés · Développé par Natural-net